logo côté Jambes plusSi vous avez aimé nos brèves dans Le "Côté Jambes", vous pouvez ici les redécouvrir dans leurs versions étendues avec plus de texte et d'images.

Bonne lecture.

Vainqueur de l'Échasse d'or 2017

Pour les échasseurs, le combat de l'échasse d'or est l'événement principal de l'année. Il est organisé le troisième dimanche de septembre dans le cadre des fêtes de Wallonie.
A l’occasion de ce temps fort du folklore namurois, une cinquantaine de jouteurs sont rassemblés afin de déterminer pour un an celui qui aura l'honneur de détenir l'échasse d'or.
Ce combat est suivi par un public nombreux massé sur la Place St Aubain.

Le combat de l'échasse d'or se déroule en deux temps. Durant une première phase, les deux équipes d’échasseurs engagent le combat au centre de la place. Au fur et à mesure des éliminations, il ne reste plus que les jouteurs confirmés. A la fin, une des deux équipes, par sa technique, sa force physique et son organisation parvient à éliminer l'ensemble des représentants de l’équipe adverse.

Agé de 19 ans et après 1 heure de combat, Rémy Tasiaux, membre également de la Frairie des Masuis et Cotelis jambois est le dernier vainqueur du Combat des Échasseurs qui s’est déroulé le 17 septembre dernier, succédant à Benoît Gillard, détenteur de trois échasses d’or.

170917_147_13X18170917_150_EXTRAITCombat_échasses_2017

Le site Bister

Le site des anciens établissements Bister connaîtra bientôt une nouvelle affectation En effet, 28 logements y seront aménagés. L’ancienne moutarderie conservera sa façade et ses travaux devraient être terminés pour la fin 2018.

IMG_6846IMG_6847IMG_6848IMG_6849

Atradius

Dernière modification du paysage jambois avec la fin de la démolition des anciens bureaux Assurances-Crédit. Un très bel aménagement paysager y verra bientôt le jour équipé d’une voirie piétonne.

IMG_6842IMG_6843

Joutes nautiques namuroises

1. Présentation

Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
https://www.youtube.com/channel/UCF07X55Yss6NFg0h25g9x0A
Facebook : Les joutes nautiques

170813_035_13X18170813_050_13X18170813_052_13X18170813_071_13X18170813_087_13X1820622170_10156491259629606_3028351862233486027_n  

2. Situation 

 

3. Combat 2017

Jambes cède le titre de Roy des Jouteurs à La Plante

Le 13 août dernier, après les 51e Nuits de Buley, un grand moment folklorique s’est déroulé à La Plante, après les mises à l’honneur de divers Plantois, la brocante dominicale et la participation de la Frairie Royale des Masuis et Cotelis jambois, ce fut le moment le plus attendu de l’après-midi du dimanche, les Joutes nautiques sur la Meuse.

Après une joute épique, le Jambois, Frédéric Hutsemekers a dû céder cette année sa place de Roy des Jouteurs, à un Plantois Simon Lafontaine. Il n’a pas hésité, au moment d’éliminer le dernier Jambois Dimitri Karassavas, de penser qu’après sept participations il serait le grand vainqueur de cette finale et gagnerait le Saint Graal !

Une victoire technique plantoise qui l’a emporté sur la force jamboise.

170813 087 13X18

 

4. Origine de ces joutes ? (1)

Avant la canalisation de la Meuse au XIXe siècle, la navigation sur le fleuve offrait de sérieuses difficultés. La profession de batelier exigeait une longue formation technique; sa pratique était pénible en certaines saisons, voire présentait de sérieux dangers. De son côté, la navigation sur la Sambre n'était pas fort aisée. Dur métier, d'où nécessité d'heures de détente. Aussi les bateliers de Sambre et Meuse, maîtres, compagnons, apprentis y allaient-ils franc jeu les jours de liesse. Leurs fêtes, corporatives et autres, passaient pour bruyantes...

Les membres de la frairie ne pouvaient manquer d'utiliser leurs qualités professionnelles pour se livrer à des amusements en rapport avec leur métier. Expert en navigation, ils pratiquaient tout naturellement les divertissements nautiques, d'autant plus que les Namurois jouissaient de la réputation d'être excellents nageurs et plongeurs.

Le vieil historien Galliot nous rapporte à ce propos :

… Les anciens comtes de Namur excitoient les jeunes gens à prendre souvent ces sortes de divertissements et pour mieux les y animer, ils y assistaient en personne et distribuoient eux-mêmes des récompenses aux vainqueurs.

Le jeu « sportif » le plus renommé au moyen âge a été la joute. On sait l'importance qu'occupèrent les tournois dans la vie féodale. Les bateliers s'en inspirèrent. Sur un plan plus populaire, ils créèrent les joutes nautiques où le bateau remplaçait le destrier.

De nos jours, les joutes sur l'eau sont dénommées, d'ordinaire : «Joutes Lyonnaises», car elles sont demeurées en grande faveur dans la région de Lyon. Elles constituent à la fois un véritable sport et un exercice fort amusant et très spectaculaire. Ce type de joute est signalé dans la région de Lyon dès le milieu du XVIe siècle. Sur un plan scénographique de Lyon en 1550 apparaissent, sur la Saône, deux jouteurs s'affrontant déjà suivant les règles encore en vigueur aujourd'hui. Cette figuration sur un plan témoigne qu'il s'agit d'un usage bien connu à Lyon à cette époque. Aussi les Lyonnais ne sont-ils pas loin de penser que c'est dans leur région que ce type de joute s'est développé et que leurs ancêtres en furent les initiateurs. Or les joutes nautiques apparaissent à Namur au début du XVIe siècle. Les archives namuroises en font mention lors d'une fête organisée le 3 juillet 1519, pour célébrer l'élection de Charles-Quint en qualité d'empereur.

Il semble bien que, déjà en ce temps, des joutes nautiques étaient pratiquées chez nous suivant un usage traditionnel. Les textes n'en parlent pas comme d'une innovation mais les citent comme chose connue.

…. Dans notre ville, il en fut des joutes nautiques comme des combats d'échasseurs. On en relève des mentions dans les archives communales, dès le XVIe siècle, car l'Administration communale, à partir de cette époque, prit l'habitude d'en organiser en l'honneur de souverains ou de personnages de marque, de passage à Namur et aussi lors des réjouissances publiques. Un exemple : en avril 1559, le roi d'Espagne Philippe II, souverain de nos provinces, signait avec la France le traité de Cateau-Cambrésis, qui mettait fin aux longues guerres entreprises par son père, Charles-Quint. L'annonce de la paix fut accueillie avec une joie débordante.
A Namur, les autorités communales organisèrent trois jours de fêtes. Parmi les réjouissances populaires, il y eut une joute nautique, un « esbatemens en joustans sur la rivière de Sambre ». Deux équipes se mesurèrent. Sans doute, firent-elles merveille l'une et l'autre, car l'Administration communale octroya à chacune une grosse tonne de cervoise.

Cependant…. les joutes sur l'eau furent beaucoup moins fréquentes que les combats d'échasseurs, car on ne pouvait pas en organiser en toute saison.

 

Comment se pratiquaient les joutes nautiques dans le Vieux Namur ?

Galliot, un Namurois du XVIIIe siècle en a laissé une vivante description :

Le champ de bataille était le bassin de la Sambre autrement dit la Basse-Sambre. Deux escadres étaient composées de six nacelles rangées aux bouts du bassin.
Elles étaient montées de six hommes, quatre rameurs lestement habillés, un qui battait le tambour et le sixième qui était le combattant qui était habillé de pied en cap d'une toile bleue avec des nœuds de rubans rouges aux poignets, aux coudes, aux épaules et aux genoux et un bonnet blanc sur la tête, orné d'une cocarde de la même couleur. Il était debout sur un petit tillac posé sur la banquette, armé d'une lance de bois munie avec d’un gros bouton plat au bout, la poitrine couverte d'un plastron d'osier. Le signal du combat était donné par trois fanfares de timbales et de trompettes.

(1) Le Guetteur Wallon, Jeux et Sports Nautiques à Namur, revue trimestrielle, 46ème année, 1970, n° 1, pp. 6-12.

 

Le guetteur wallon 1970 1 12

 

 

 

Plus d'articles...

Newsletter

Restez informés de l'actualité et des évènements qui font la vie jamboise.
Nous contacter
Le Syndicat d'Initiative
de Jambes

Avenue Jean Materne, 168
5100 Namur (Jambes)
0032(0)81 302 217
info@sijambes.be

Horaire d'ouverture
le lundi
de 12h30 à 17h30
du mardi au vendredi
de 9h à 17h30
le samedi 
de 14h à 18h 


La Tour d'Anhaive

Place Jean de Flandre, 1
5100 Namur (Jambes)
0032(0)81 322 330
info@anhaive.be
www.anhaive.be
 

Horaire d'ouverture
Du mardi au vendredi
de 13h30 à 17h30

Le samedi et le dimanche 
de 14h à 18h