Gestion de la crise Covid-19 :
Communiqué de presse du Bourgmestre

30-11-2020

Le Premier ministre a annoncé une série de nouvelles mesures au terme du comité de concertation vendredi dernier. Ces mesures visent essentiellement la réouverture d’un plus grand nombre de commerces et les modalités pratiques pour les fêtes de fin d’année. Il ne m’appartient pas ici de lancer un débat sur celles-ci. Sont-elles excessivement déprimantes ou au contraire particulièrement pertinentes, chacun aura son opinion sur le sujet. Pour notre part, à la Ville de Namur, nous nous efforcerons comme toujours de veiller au meilleur accompagnement possible sur le terrain de ces mesures à portée générale. Leur traduction locale nécessite en effet des précisions.

C’est ainsi que s’agissant de la réouverture des commerces, je rappelle que le shopping plaisir est déconseillé, que les achats doivent se faire seul en général, avec le port du masque et le respect maximum des distances de sécurité, et que le temps est limité à 30 minutes par commerce. Pour rappel toujours, conformément à l’arrêté du Gouverneur, quel que soit l’endroit sur le territoire, chacun doit toujours avoir un masque sur lui pour toute situation nécessitant qu’il soit porté. Nous vous recommandons, avec bon sens, de circuler à pied en ville en tenant votre droite ou le trottoir de droite, afin de limiter les croisements de personnes. Bien que du gel désinfectant doive obligatoirement être à disposition dans tous les commerces, la Ville a fait placer récemment des bornes distributrices de gel hydroalcoolique à toute une série d’endroits stratégiques du centre de Namur et de Jambes. Nous poursuivrons prochainement la démarche dans les artères commerçantes de Salzinnes et Bouge notamment. N’oubliez pas que la première heure de stationnement est gratuite en ville, mais qu’il faut pour cela aller chercher son ticket à l’horodateur. Le centre-ville sera remis en piétonnier chaque samedi, comme d’habitude, et vos commerces seront ouverts également les dimanches 13 et 20 décembre prochains. Voilà une bonne nouvelle à noter. 

Afin que les choses se passent avec ordre et méthode et pour éviter les cohues, la police sera particulièrement mobilisée sur le terrain. Des effectifs spécifiques sont prévus. Même si ce sont les commerçants qui sont responsables de la gestion des files d’attente à l’extérieur de leurs magasins, la police sera présente en ville pour intervenir en cas de dérive. Une évaluation quotidienne des besoins sera effectuée, en concertation avec le bourgmestre, la cellule communale de crise, le gouverneur et le parquet. 

La Ville et son CPAS continuent de se mobiliser pour les plus démunis. Vous aurez constaté qu’un espace chauffoir a été ouvert en journée dans le centre-ville pour permettre aux sdf de se réchauffer et de se poser. La délivrance des repas trois fois par jour et l’hébergement restent assurés avec une intensité toute particulière en cette période hivernale. Devant faire face aussi à des cas de COVID positifs au sein du public de la rue, nous avons ouvert deux lieux d’hébergement spécifiques pour leur permettre de rester en quarantaine, puisqu’il n’est pas possible, et pour cause puisqu’ils sont sans-abri, de rester à leur domicile. L’accompagnement médical est assuré. 

Afin d’éviter que des personnes isolées s’enferment dans la solitude et la dépression, l’opération Gardons le contact va être relancée sous peu. Les personnes isolées, principalement les personnes âgées, seront donc contactées par un réseau de bénévoles et de professionnels afin de s’assurer qu’elles ne manquent de rien et offrir aussi la chaleur d’un dialogue. Du personnel communal viendra aussi en renfort au sein des maisons de repos du CPAS pour organiser les visites, les prises de rendez-vous, le partage des tablettes, etc. Bref une série de petites choses qui amélioreront les relations avec les familles tout en soulageant le personnel, qui pourra ainsi se concentrer sur ses missions essentielles.

S’agissant des piscines communales, leur réouverture n’est pas possible à brève échéance. Et pour cause, car après avoir été fermées autant de semaines, il est indispensable de réaliser avant toute reprise des activités, un choc thermique dans l’ensemble des canalisations où l’eau a stagné et où le risque de développement de la bactérie de la légionellose existe. C’est autant une question de sécurité que de santé. Il faut en général une dizaine de jours pour assainir les canalisations. Nous espérons pouvoir lancer ce processus dans les meilleurs délais, mais les entreprises se chargeant de ce genre d’intervention ne sont pas nombreuses et elles vont être toutes assaillies par la même demande formulée en même temps pour toutes les piscines du royaume.

Nous espérons pouvoir ouvrir les piscines de Saint-Servais et de Jambes aux alentours du 15 décembre prochain. Quant à la piscine de Salzinnes, vous vous souviendrez que déjà avant l’été, nous étions dubitatifs sur la possibilité que sa machinerie tienne le coup jusqu’à la fin de l’année, date butoir ultime pour sa fermeture définitive. Les faits nous ont hélas donné raison : malgré plusieurs interventions techniques sur ses chaudières, il n’est plus possible aujourd’hui de les relancer. Elles ont définitivement rendu l’âme. Elle ne réouvrira donc pas ses portes. Une page se tourne, empreinte de nostalgie et de souvenirs, pour beaucoup de Namurois, pour moi comme pour d’autres. 

A dater donc du 15 décembre, a priori, les citoyens pourront à nouveau se rendre dans les piscines de Saint-Servais et de Jambes. Nous n’avons pas encore reçu le détail des protocoles sanitaires imposés par la Fédération Wallonie-Bruxelles mais il est probable qu’ils ne diffèrent pas beaucoup de ce qui fut mis en place antérieurement. L’accès aux piscines se fera en tout état de cause sur rendez-vous afin de pouvoir gérer le flux d’usagers, puisque nous sommes tenus par un nombre limité de nageurs en même temps. J’invite donc les Namurois désireux de se rendre aux bassins de natation de se renseigner à partir du 10 décembre pour connaître les modalités pratiques. La reprise de la natation pour les écoles primaires ou pour les clubs s’effectuera par contre après le congé de Noël afin de pouvoir bien préparer les choses.

Nos musées communaux resteront par contre fermés, malgré la possibilité de les ouvrir à nouveau. En effet, le public ne s’y bousculera probablement pas, puisque les visites de groupe ou en car ne sont pas autorisées. Et le personnel communal qui y est affecté apporte utilement son aide dans d’autres missions actuellement plus urgentes dans la gestion de la crise.

Le Centre des visiteurs de la citadelle, situé à Terra Nova, reprend par contre ses activités. Il ouvrira désormais, en phase de reprise transitoire, du vendredi au dimanche. Dès ce week-end. Et la boutique « Made in Namur » juste à côté, se calquera aussi sur ces jours d’ouverture, uniquement pour la vente de produits locaux.

En parlant de produits locaux, je me permets de vous inciter à aider les commerçants namurois au maximum, à consommer local, à faire usage des chèques Namur shopping de l’asbl NamurCentreville ou de surfer sur la plateforme de commerce en ligne « NAMUR BOUTIK ».

Vous le savez, pour les fêtes de fin d’année, en termes de contacts, rien ne change. Un foyer ne peut convier qu’une seule personne, et une personne isolée peut en rencontrer deux. Ces règles resteront d’application pour Noël et le Nouvel An. Le couvre-feu reste fixé à 22h en Wallonie. Le Gouvernement wallon doit encore décider si oui ou non il fait une exception pour le réveillon de Noël et la Saint-Sylvestre. Je dois vous préciser que le Gouvernement fédéral a interdit les feux d’artifice. La Ville ne tirera pas son traditionnel feu d’artifice du Nouvel An, mais les particuliers ne peuvent pas non plus tirer des feux d’artifices privés, depuis leur jardin par exemple. L’enjeu semble être de vouloir éviter toute tentation de rassemblement et tout accroissement de l’occupation de nos hôpitaux, déjà soumis à rude épreuve, par les blessés qu’il semble y avoir chaque année en raison de la mauvaise manipulation de ces feux d’artifice. 

Tous ces éléments ne vont évidemment pas contribuer à rendre la période des fêtes de fin d’année particulièrement enthousiasmante. Mais la Ville de Namur a malgré tout souhaité rompre la morosité ambiante en dynamisant les cœurs de village et le centre-ville. Des sapins illuminés ont été placés dans plusieurs villages et quartiers, et, à l’initiative de l’Echevinat des fêtes, un parcours artistiques et lumineux exceptionnel a été concocté pour égayer nos rues et redonner de la vie, de la joie, une atmosphère chaleureuse, une fois la nuit tombée. Namur en lumière, c’est un parcours libre de 2,5 km qui permettra aux citoyens de découvrir pas moins de 18 endroits particuliers mis en lumière de manière artistique et magique. Vous pourrez le découvrir à partir du 11 décembre prochain et jusqu’au 1 février, de 16h à 22h. L’événement a été conçu pour éviter les effets de foule, étaler la découverte dans l’espace public et dans le temps, durant six semaines, et ainsi répondre à toutes les préoccupations sanitaires. C’est aussi un événement mis sur pied avec l’implication d’artistes et acteurs culturels namurois, à l’heure où ils ont plus que jamais besoin de créer et d’être aidés. 

Espérons que cela contribue à mettre un peu de baume au cœur et d’étincelles dans les regards, en cette période pour laquelle je vous souhaite à toutes et tous, au nom du collège et du conseil communal, le plus de sérénité et d’humanité possible. Prenez soin des autres, et de vous !