NOS LIEUX ET PATRIMOINE

Les chapelles de Jambes

Les potales

L’Avenue
Gouverneur Bovesse

Le barrage de La Plante

L’Elysette

La Maison
de la Pierre du Diable

Les enseignes postales

Le Pont
des Ardennes

Le Pont
de Jambes

La zone humide
de la Poudrière

La sculpture des Masuis et Cotelis Jambois

La Place
de la Wallonie

La caserne Lieutenant
De Wispelaere

Cimetières romains

La Villa
Balat

Ancienne chocolaterie Fémina

La Maison barrière

Le Mosanic

Le Château d’Amée

La Maison Materne

La Maison Materne-Dessy

La Maison Hambenne-Deghelt

L’ancien bureau de poste

L’Hôtel
de la Plage

L’ancien moulin Baivy

Les potales

Le mot « potale » vient de « potè » en wallon et désigne au départ un « petit trou ». Par la suite, sa signification évolue pour désigner une niche dans un mur. Les potales ou potèles en wallon, peuvent prendre plusieurs formes (murales, bornes potales) et être...

lire plus

L’ancien moulin Baivy

Les moulins ACBI (Agriculture, Commerce, Banque et Industrie), une société coopérative qui a vu le jour à Clavier en 1880, sont aujourd’hui des logements coquets. Cet ancien ensemble industriel qui servait au stockage et au conditionnement de sacs de denrées...

lire plus

Ancien Hôtel de la Plage

Au bord de l’eau, cette belle bâtisse, du XIXe siècle, construite dans un style bien particulier que l’on retrouve dans ce qu’on appelle les villas mosanes, abritait un hôtel de standing : l’« Hôtel de la Plage ». Par la suite, l’hôtel se transforma en maison de...

lire plus

L’ancien bureau de poste

Le bureau des Postes, Télégraphes et Téléphones, a été édifié en 1911. Adolphe Ledoux a donné à ce bâtiment administratif de 7 travées, surmonté de 3 niveaux d’appartements, une allure équilibrée et quelque peu rigide. Le parement combine moellons de grès appareillés...

lire plus

La Maison Hambenne-Deghelt

Cette maison, fort connue à Jambes, édifiée en 1910, est l’œuvre de l’architecte Ledoux, qui associe avec une virtuosité peu commune des éléments modernistes, classiques et régionalistes pour aboutir néanmoins à une œuvre cohérente. Citons, notamment, les portes, dont...

lire plus

La Maison Materne-Dessy

L’ensemble édifié rue de la Gare Fleurie (n° 4 à 10) pour les époux Materne-Dessy est la première œuvre connue d’Adolphe Ledoux. Le décès inopiné de son employeur, Edouard Van Gheluwe, terrassé par une embolie au cœur en cette année 1906, précipite le jeune artiste,...

lire plus

La Maison Materne

Cette belle maison de maître de style classique date de 1772. Classée depuis 1981, elle a fait l’objet d’une rénovation totale en 1995. Elle a appartenu précédemment à Charles Lamquet, Echevin et directeur d’une des anciennes verreries de Jambes. A côté de cette...

lire plus

Le Château d’Amée

Le château d’Amée, fut construit en 1879 par le baron de Lhoneux qui était un important chef d’entreprise. Il fut entre autres président du Conseil d’Administration de nombreuses sociétés dont les Ateliers de Construction de Jambes et la Société des Produits Chimiques...

lire plus

Le Mosanic

Autre exemple de solution d’angle, l’hôtel et taverne Mosanic (aujourd’hui Lagon bleu), édifié en 1938-39, se remarque par l’important encorbellement étendu aux deux étages, et qui se prolonge dans la rue Tillieux. Côté avenue, un second oriel, quoiqu’à peine...

lire plus

La Maison barrière

Dès le XVIIe siècle, les autorités encouragent ou imposent la construction de chaussées afin de remplacer les chemins difficilement praticables, et ce dans le but de faciliter les déplacements à des fins politiques et militaires. La construction de ces chaussées était...

lire plus

Ancienne chocolaterie Fémina

En 1907, Emile attout-Labarre, chocolatier à Bouge, achète le bien et dans les locaux de l’ancienne société, installe une fabrique de chocolat,... La chocolaterie «Femina» voit le Jour ! Elle sera connue également sous le nom de «Chocolaterie Namuroise». Marchant avec...

lire plus

La Villa Balat

Alphonse Balat (1818 - 1895)©Namur, coll. Fondation Société archéologique de NamurAlphonse Hubert François Balat (Gochenée, 15 mai 1818 - Ixelles, 16 septembre 1895) est un architecte belge. Il est formé à l’Académie des beaux-arts de Namur, puis d’Anvers, où il...

lire plus

Cimetières romains

Cimetières de Béronvaux et Basse-Anhaive Le passé de Jambes ne ressort véritablement dans les sources historiques qu’à partir de l’époque de Jean de Flandre. Pourtant, bien avant que celui-ci n’ait choisi de s’installer à Anhaive, à portée de vue du château de son...

lire plus

La caserne Lieutenant De Wispelaere

C’est le 1er mai 1939 que l’on procède aux adjudications pour la construction d’une caserne à Jambes, le long de la rue de Dave. Les travaux sont confiés aux entreprises Garnier d’Etterbeek pour la somme de 16 746 678,14 francs (415.139 euros). Le 1er août 1946 est...

lire plus

Les enseignes postales

Enseigne : AV CORNET D’OR / BON LOGIS à PIED / ET à CHEVAL 1698​Enseignes de Maîtres de Poste à Jambes  Aux actuels nos 15-23 de l’avenue Jean Materne se trouvait autrefois un bâtiment servant de résidence au maître de poste. On trouve une trace de cette ancienne...

lire plus

La Place de la Wallonie

Jusqu’en 1992, l’Hôtel de Ville siégeait sur la Place alors connue sous le nom de “Place Communale”.Aujourd’hui, la “Place Communale” est devenue “Place de la Wallonie” et l’Hôtel de Ville a cédé sa place au Service Public de Wallonie.Une colonne de pierres s’élève au...

lire plus

La sculpture des Masuis et Cotelis Jambois

La sculpture qui est au centre du rond-point Joséphine Charlotte est l’œuvre de Raffaele Ligna. Son œuvre figure un couple de la Frairie des Masuis et Cotelis et prend place à cet endroit à la fin du mois de septembre 2006. Ce sont deux danseurs, Nicolas et Lise que...

lire plus

La zone humide de la Poudrière

Les zones humides sont déjà rares à la campagne, alors que dire de celles qui se situent en ville? C’est le cas de la Poudrière qui étend son hectare et demi de sol marécageux, de roselière et de prairie de fauche à quelques centaines de mètres du centre de Jambes, de...

lire plus

Le Pont de Jambes

En son milieu s’élevait une tour appelée « Beauregard », et qui faisait pendant avec les tours « Joyeuse » et « César ». Mais de la légende à la réalité, il y a une grande marge et pour pouvoir avancer des données bien précises, nous nous en rapporterons aux pièces...

lire plus

Le Pont des Ardennes

Copyright Jean-Pierre MosserayLorsque l’on parcourt les guides touristiques des XIXe et XXe siècles, Namur est à chaque fois citée comme située aux portes des Ardennes, ce qui est géographiquement inexact. Avant d’y arriver, il faut d’abord sillonner le Condroz et la...

lire plus